Capillaire Vert - plante en vrac

Capillaire ou Adiantum capillus-veneris BIO :

Béchique

– Antitussif

– Expectorant

– Diurétique

 

L’allié des bronches !

6,90 23,90 

Description

INFORMATIONS GÉNÉRALES 

Nom latin : Adiantum capillus-veneris

Nom botanique : Capillaire, capillaire de Montpellier, capillaire cheveu-de-Vénus, cheveux de Venus.

Famille : Ptéridacées

Partie utilisée : Fronde

 

DESCRIPTION BOTANIQUE DE LA PLANTE         

Cette élégante fougère pousse sur les rochers humides des lieux ombragés dans le midi, l’ouest et le centre de la France. Elle est répandue sur tous les continents. On la cultive parfois comme plante ornementale. Ses jolies feuilles vert clair sont découpées en nombreux segments en forme d’éventail. 

Le capillaire est trop rare pour être récolté, mais il est encore possible d’en trouver dans quelques herboristeries.

Le capillaire, Adiantum capillus-veneris,est une fougère à fort pouvoir ornemental. Cette plante rhizomateuse fait partie de la famille des Ptéridacées qui compte près de 250 espèces de fougères très diverses.

Le capillaire, autrement nommé, « cheveux de Venus » doit son succès à ses frondes triangulaires très découpées portant des pinnules en forme d’éventails graciles d’un beau vert tendre.

Dépassant rarement les 30 cm d’étalement, cette plante cosmopolite trouve son habitat dans les régions tempérées et subtropicales des 5 continents où elle pousse le long des parois rocheuses ombragées et humides.

 

USAGES TRADITIONNELS           

 

Appelé aussi cheveu de Vénus, le capillaire est une fougère aux propriétés expectorantes et pectorales. On l’utilisera pour soulager les bronchites, les rhumes et la toux.

  • Béchique

  • Antitussif

  • Expectorant

  • Diurétique

 

 

 

UTILISATION THÉRAPEUTIQUE 

Mathias de Lobel, dit Lobelius qui étudia la médecine à Montpellier au XVI ème siècle, fut le premier à utiliser le capillaire contre l’asthme et la coqueluche. 

A la même époque, Olivier de Serres, le père de l’agriculture, le cultivait aussi dans son célèbre jardin médicinal du Pradel, créé à l’imitation de celui de Montpellier. Il lui accordait bien plus de vertus, car, à son avis, “le cheveu-de-vénus brise la pierre et la gravelle, faict uriner, estanche le flux de sang coulant du nez, guérit la teigne et aussi ceux qui ont la jaunisse”. 

Au XVII ème siècle, le sirop de capillaire mélangé à du lait formait la “bavaroise”, boisson chaude rendue célèbre par le café Procope, fréquenté par les philosophes et les encyclopédistes. 

Le capillaire est parfois utilisé pour ses propriétés pectorales et expectorantes contre la toux, les rhumes, les bronchites. Leclerc, médecin du début du XX ème siècle, trouvait le sirop plus agréable qu’efficace. 

 

MODE DE PRÉPARATION         

Utilisation interne

En infusion

Mélanger 20 à 30 grammes de feuilles par litre d’eau ou 1 cuillère à soupe pour un bol à faire infuser 10 minutes.

Boire 2 ou 3 bols par jour en dehors des repas. 

En sirop

Faire infuser pendant 6 heures en vase clos 100 g de feuilles fraîches de capillaire, sur lesquelles on a versé 1,5 litre d’eau bouillante. Passer et ajouter le même poids de sucre. Porter rapidement à ébullition et filtrer. C’est un adoucissant agréablement parfumé, avec lequel on peut aussi sucrer les tisanes.

 

EMBALLAGE ET CONSERVATION    

Plante médicinale en vrac pour la préparation de tisanes et infusions.

Mise en sachet kraft à l’herboristerie Sammut

Conserver la Capillaire à l’abri de l’humidité et de la lumière

Conservation : 1 an et demi après ouverture

 

PRÉCAUTIONS D’EMPLOI        

Déconseillé aux enfants, adolescents et femmes enceintes ou allaitantes (sauf avis contraire).

Ne pas consommer en dehors des repas.

Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.

Tenir hors de portée des enfants.

Ne se substitue pas à un régime alimentaire équilibré et varié (il est important de maintenir un mode de vie sain).

 

 

UN CONSEIL PERSONNALISÉ

Si vous avez des questions sur les plantes, les tisanes ou comment se soigner avec des produits naturels, n’hésitez pas à me contacter 😉 !

 

P. Sammut, docteur en pharmacie & herboriste.

Herboristerie Sammut – Nîmes, Gard – France

Email : contact@herboristeriesammut.com