Trop plein des fêtes ? Le druide vous conseille sa tisane digestive !

Du côté de Nîmes et de l’herboristerie du docteur Paul Sammut les fêtes de fin d’année sont une belle occasion pour parler de l’épineux problème de la digestion.

Vous connaissez cette sensation de ventre gonflé ? Il est fortement probable que vous avez mangé trop ou trop vite, que vous ayez avalé trop d’air. ” On ne mâche souvent pas assez ! Cela pose problème à l’estomac qui doit travailler plus tout comme les intestins. Le travail est plus long et la flore doit elle aussi se mettre à travailler et à produire plus d’air ” annonce le docteur Paul Sammut.

Certains aliments créent eux mêmes de la fermentation et sont plus ou moins faciles à digérer comme la viande et le gras. Quand la sensation de lourdeur s’empare de vous, le trou normand est une bonne solution pour régler le problème (sans excès s’ils vous plaît) car l’alcool facilite la dissolution du gras. “Les aliments riches font travailler l’estomac, la bile sécrété doit servir à dissoudre le gras. Quand un repas s’éternise, on parle beaucoup et on a un effet de satiété car l’estomac se détend. Comme on ne peut pas échapper au temps passé à table, la solution c’est la tisane digestive.

En effet, si vous apportez quelques chose de chaud (liquide) à votre corps pendant la digestion d’un repas, la chaleur permettra également de mieux dissoudre les corps gras. En tout cas, cette fameuse tisane se prend et se savoure. À prendre juste après le repas, une cuillère à café de tisane pour l’équivalent d’un mug vous satisfera. Si vous voulez que vos convives digèrent mieux, pour un litre d’eau mettez trois cuillères à café. Comptez 12 euros pour un mois de tisane.

Le contenu de cette tisane ? Mélisse, fenouil, carvi, camomille, romarin, basilic et verveine. ” La mélisse a un effet calmant, digestif et antispasmodique. Elle limite aussi l’acidité. Le fenouil est connu depuis l’antiquité pour lutter contre l’aérophagie et rend la digestion plus facile. Le carvi facilite quant à lui l’expulsion des gaz. La camomille, contrairement à ce que l’on peut croire, est un tonique amer qui stimule le travail des intestins et la sécrétion biliaire. Le romarin, lui aussi amer, est spécifique pour la digestion des lipides. Comme la camomille il est cholagogue (NDLR facilite l’évacuation de la bile). Le basilic est antioxydant et soulage les crampes d’estomac quand la verveine, calmante et excellente au goût, lutte contre la lourdeur digestive, les flatulences et la nausée ” conclut le docteur Sammut qui souhaite un “Joyeux Noël à tous les Gardois ! “.

Nos autres articles